Accueil

Association

Calendrier 2017-2018

CR Rencontres 2017-2018

Animations

Déplacements

Sections

Carte de supporter

Archives

Photos matchs retour

Photos matchs Aller

Photos

Nos Partenaires

Nous contacter
CdF
Matchs Retour
Matchs Aller
CdL
CdF
Rencontres de préparation
HUITIEME de FINALE de CdF - LE 06 FEVRIER 2018 FCSM 1 - PSG 4

 

Les buts :

MARTIN (13e) pour le FCSM
DI MARIA (1e, 57e et 62e) et CAVANI (27e) pour le PSG

Arbitre :

M. BRISARD

Spectateurs :

20 000 environ 

 


Pour ce huitième de finale de CdF, le FCSM trouve sur sa route le PSG, dans un Stade Bonal plein.

Le FCSM démarre de la plus mauvaise façon, suite à une balle perdue par les milieux Sochaliens, le PSG se projette rapidement et MBAPPE centre pour DI MARIA qui ouvre le score de la tête.


Après une grosse parade de ZIGI devant CAVANI, les Sochaliens se reprennent et successivement, MEÏTE à l’entrée de la surface frappe au-dessus, une frappe de BÉRENGUER oblige TRAPP à détourner en corner et sur un débordement de TOUZGHAR qui centre en retrait, la reprise de MARTIN passe de peu à coté.

Et à force d’insister, le FCSM égalise par MARTIN qui, dans la surface, se joue de la défense et sa frappe au premier poteau trouve les filets.

Après un raté de DI MARIA devant le but, les Sochaliens qui sont bien dans leur match sont proches de marquer par ALPHONSE sur corner.

Sur une contre attaque rapide, le FCSM reprend l’avantage par CAVANI qui reprend au second poteau un centre de KURZAWA

Malheureusement pour le FCSM, peu après le but, MARTIN se blesse (apparemment gravement) et sort sur une civière. 

Finalement, à la pause les Sochaliens courageux et entreprenants sont menés d’un but.

Au retour des vestiaires, sur un coup franc Parisien,  ZIGI dégage des poings et est percuté par KURZAWA, après quelques soins, tout rentre dans l’ordre.

Le FCSM joue ses coups à fond, BAKAYOKO sert TOUZGHAR dont la frappe est stoppée par TRAPP.

Le PSG par DI MARIA marque un troisième but. Sur un service de VERRATTI il bat ZIGI à bout portant.

Peu après, DI MARIA signe un triplé. Il profite d’un tir de CAVANI repoussé par ZIGI, pour marquer en renard des surfaces.

Les Sochaliens subissent plus maintenant, toutefois ALPHONSE oblige TRAPP à se détendre pour détourner en corner une belle frappe cadrée.

En toute fin de rencontre, ROBINET en contre et en lutte avec MEUNIER voit le gardien Parisien faire une faute sur lui et prendre un carton rouge.

Pour les dernières secondes, c’est ALVES qui va dans les buts et sur le coup franc contré, l’arbitre siffle la fin de la rencontre.

L’aventure en CdF se termine. Après un but pris trop vite, l’égalisation de MARTIN a déclenché l’euphorie.

Malheureusement, sa probable grave blessure a sonné un coup d’arrêt et Paris a déroulé. Maintenant il faut se concentrer sur le Championnat.
 

 

L'équipe :

ZIGI, ALPHONSE, OGIER, RUIZ, BERGDICH, TARDIEU (c), BA, BERENGUER, 
MARTIN (BAKAYOKO 34e), TOUZGHAR (ROBINET 59e), MEÏTE (FUCHS 73e)

Remplaçants :

PREVOT, FUCHS, DAHAM, ROBINET, BAKAYOKO, KAPP, SAO 








 

 
       
 
      
 
       
 
      
 
      
 

16ième de Finale de CdF - LE 23 JANVIER 2018 US COLOMIERS 1 - FCSM 2

 

Les buts :

PENDANT (11e) et MEÏTE (59e), pour le FCSM
COFFI (89e) pour l'USC

Arbitre :

M. CASTRO

Spectateurs :

1 500 environ 

 

Le FCSM retrouve à Colomiers une robuste équipe de N2. En début de rencontre, les Sochaliens font bien circuler le ballon et imposent un fort pressing. L’USC réplique en contre et se procure une occasion avec une frappe qui n’est pas cadrée.


Le FCSM ouvre rapidement le score avec une magnifique frappe de PENDANT qui envoie un missile en pleine lucarne.

Par la suite, le FCSM multiplie les occasions et se montre le plus dangereux, par ROBINET, MEÏTE et KALULU notamment. 

Mais il faut rester prudent, ZIGI doit intervenir sur une tentative de CARDINALI et une frappe d’INSOU plein axe n’est pas cadrée, ce qui traduit la volonté des Columériens de tenter de revenir.

Peu avant la pause, ROBINET arme une belle frappe qui passe de peu à coté puis surtout, MEÏTE sur un service de TARDIEU voit sa magnifique frappe enroulée toucher le poteau droit, puis le poteau gauche et ressortir.

Dès le retour des vestiaires, KALULU est proche de faire le break, mais sa frappe frôle le montant droit. Ensuite, MEÏTE et BA voient leurs tentatives avortées avant que l’USC par OUHAFSA seul aux six mètres à l’issue d’un cafouillage ne donne des sueurs aux Sochaliens.

Le FCSM réplique de la meilleure manière en doublant la mise par MEÏTE dont l’énorme frappe trouve également la lucarne et fait le break.

A l’approche du dernier quart d’heure, l’USC entre dans un temps fort et enchaine les corners, face à des Sochaliens qui ont plus de mal à sortir.

En toute fin de rencontre, l’USC parvient à réduire le score par COFFI qui reprend un centre en retrait. Les locaux sont récompensés de leurs efforts.

Rien ne change dans le temps additionnel et le FCSM rempli son contrat en se qualifiant pour les 8ièmes de finale de CdF.

 

L'équipe :

ZIGI, ALPHONSE, OGIER, TEÏKEU, PENDANT, DAHAM , TARDIEU (c), BA (BERGDICH 87e), ROBINET , KALULU (MARTIN 63e), MEÏTE (BERENGUER 65e)

Remplaçants :

PREVOT, BERGDICH, MARTIN, KAPP, SAO, LASME, BERENGUER 


 

 


32ième de Finale de CdF - LE 07 JANVIER 2018 FCSM 6 - AMIENS SC 0

 

Les buts :

RUIZ (23e), MEÏTE (30e), KALULU (36e), ROBINET (60e), BERENGUER (82e) et DAHAM (89e) pour le FCSM

Arbitre :

M. HAMEL

Spectateurs :

5 392

 

Après deux tours contre des N2, le FCSM reçoit un club de L1 pour les 32e de finale de CdF. Le coup d’envoi est donné par un vent soutenu et une température fraîche.


Les Sochaliens sont immédiatement dans le coup, une tête de DAHAM est sortie de la lucarne par BOUET, puis une frappe de BÉRENGUER aux 20 mètres est repoussée par BOUET sur MEÏTE qui frappe en force dans le petit filet.

Après un corner Amiénois qui ne donne rien, c’est un coup franc à 30 mètres qui est dévié en corner par OGIER.

Le FCSM qui a pris le match par le bon bout repart par FUCHS qui centre pour DAHAM dont la reprise de volée est captée par BOUET. Puis TARDIEU trouve KALULU qui n’appuie pas assez sa tête.

MEÏTE réalise un numéro de soliste coté droit et sa frappe flottante oblige BOUET à détourner en corner.

Puis le FCSM ouvre logiquement le score par RUIZ. Embusqué à l’entrée de la surface, ROBINET tente une frappe qui est détournée dans le but par RUIZ, prenant BOUET à contre pied.

Sur l’engagement, RUIZ stoppe magnifiquement une offensive Amiénoise. Quand la confiance est là, ça va tout de suite mieux.

On sent que le FCSM ne veut pas gérer et recherche le break avec un pressing constant qui empêche les Amiénois de ressortir.

Et celui-ci arrive par MEÏTE qui conclut d’une frappe en pleine lucarne un magnifique mouvement collectif à une touche entre KALULU, ROBINET et BÉRENGUER.

Le festival continue avec un troisième but du FCSM marqué par KALULU qui lancé en profondeur gagne son duel face à BOUET en réalisant le geste parfait. Avant la pause, le FCSM est tout proche à deux reprises de scorer encore.

À la pause, c'est un FCSM de feu qui caracole logiquement en tête. Les trois buts reflètent une domination sans partage.

Au retour, Amiens revient avec un système de jeu modifié, mais c’est quand même le FCSM qui repart de l’avant. Un centre de DAHAM trouve la tête de PENDANT qui ne cadre pas. Amiens réplique avec une frappe de CHARRIER qui s’envole.

Et de quatre pour le FCSM. ROBINET est trouvé en profondeur par BÉRENGUER ne se fait pas prier pour mettre les Sochaliens à l’abri. Les Amiénois vivent un vrai cauchemar et ne peuvent peser sur rien face à des Sochaliens virevoltants.

Les Sochaliens sont tous au diapason, même ZIGI qui se couche bien sur un bon centre de BOURGAUD et se fait applaudir. Ensuite MARTIN est tout proche de trouver ROBINET dans la surface. Puis ZIGI encore sur un coup franc direct de TALAL est vigilant au premier poteau.

Le FCSM se balade et fait le spectacle en ne levant pas le pied. C’est vraiment une soirée de rêve avec un cinquième but marqué par BÉRENGUER qui reprend de la tête un centre millimétré de ROBINET.

Et ce n’est pas tout, face à des Amiénois désorientés, DAHAM en profite pour inscrire un sixième but en interceptant une passe ratée de TALAL.

C’est terminé, le FCSM a récité ce soir un football de rêve et s’est imposé largement dans ces 32
e de finale de CdF.

 

L'équipe :

ZIGI, FUCHS, OGIER, RUIZ (RISTL 77e), PENDANT, DAHAM, TARDIEU (c), BERENGUER, ROBINET, KALULU (SAO 71e), MEÏTE (MARTIN 55e)

Remplaçants :

PREVOT, BERGDICH, RISTL, MARTIN, KAPP, SAO, LASME 








 

 
      
 
      

8ième TOUR DE CdF - LE 02 DÉCEMBRE 2017 ST-LOUIS 1 - FCSM 1 (4-5 tab)

 

Les buts :

TEÏKEU (81e) pour le FCSM
SENGELE (26e) pour ST-LOUIS

Arbitre :

M. ESNEU

Spectateurs :

1 000 environ

 

Pour ce 8e tour de CdF, le FCSM se déplace à Saint-Louis Neuweg qui évolue également en Nationale 2, avec l’objectif de se qualifier pour le tour suivant.


Les Sochaliens sont rapidement à l’œuvre. Après un premier corner qui ne donne rien, ils enchainent avec un tir de MARTIN non cadré, un coup franc repris trop mollement par TARDIEU, puis une grosse occasion suite à un cafouillage dans la surface qui se termine par un ballon sur le poteau et enfin une frappe de TOUZGHAR captée par le gardien.

Comme souvent en pareil cas, lors leur première incursion dans la surface Sochalienne, c’est ST-LOUIS qui ouvre le score par SENGELE servi par DJENANNE, il profite de l’hésitation des défenseurs pour ajuster ZIGI.

Le FCSM repart de l’avant et met la pression, mais ne trouve toujours pas le cadre et s’expose aux contres très dangereux menés pas ST-LOUIS. La pause est sifflée sur l’avantage acquit par les Haut-Rhinois.

Au retour des vestiaires, les Sochaliens se mettent doucement en action, avant enfin d’organiser le siège du but Alsacien. ST-LOUIS très replié se défend avec beaucoup d’ardeur et de conviction. Le FCSM construit bien jusqu’à 20 mètres du but, mais après il manque le petit plus pour passer.

À un quart d’heure de la fin c’est ST-LOUIS qui mène un contre qui aurait pu être fatal aux Sochaliens, mais ça passe de peu à coté.

Enfin, TEÏKEU égalise pour le FCSM. Le corner tiré par MARTIN est prolongé au second poteau où TEÏKEU arrive pour catapulter du droit le ballon au fond des filets.

Peu après, ZIGI sauve le FCSM en sortant au devant de SENGELE. Dans les dernières minutes, le FCSM souffre pour juguler la poussée des Alsaciens, mais finalement on va aux prolongations.

Ça repart fort pour le FCSM car d’entrée, servi par KALULU, MARTIN à deux mètres du but voit sa frappe détournée sur le poteau par IDIR.

ST-LOUIS recroquevillé devant son but fait toujours face à des Sochaliens peu imaginatifs et sur un contre, heureusement que TEÏKEU intervient in extrémis pour éviter le pire.

Dans la seconde période sur un coup franc de MARTIN, TEÏKEU en bonne position s’écroule sur le ballon à trois mètres du but. Dommage. Finalement, ST-LOUIS emmène le FCSM aux tirs aux buts.

C’est les Alsaciens qui commencent, SENGELE marque, puis TEÏKEU manque son tir (1-0). BEHLOW transforme, de même que TARDIEU (2-1). DASYLVA trouve le poteau et BÉRENGUER marque (2-2). EKWE transforme de même que MARTIN (3-3). JENNANE marque ainsi que KALULU (4-4).

Enfin, ZIGI arrête le tir de SAIDOU puis BA transforme le sien et qualifie le FCSM pour les 32
e de finale.

La CdF est restée fidèle à elle-même avec ce suspense jusqu’au bout. C’était chaud, mais ça passe et c’est le principal.

 

L'équipe :

ZIGI, FUCHS, OGIER, TEÏKEU, BERGDICH (PENDANT 62e), DAHAM (BA 62e), TARDIEU, BERENGUER, MARTIN, KALULU, TOUZGHAR (ROBINET 110e)

Remplaçants :

PREVOT, RUIZ, PENDANT, BA, , ROBINET 

Photos à venir

 
                    

7ième TOUR DE CdF - LE 11 NOVEMBRE 2017 FCVB 1- FCSM 2

 

Les buts :

RUIZ (38e) et ALPHONSE (83e) pour le FCSM
DJABOUR (11e) pour le FCVB

Arbitre :

M. PERREAU

Spectateurs :

1 203

 
 

Pour ce premier tour (7e tour) de CdF, le FCSM se déplace à Villefranche qui évolue en Nationale 2. En l’absence des deux gardiens titulaires, c’est LONG qui en profite pour réaliser son premier match officiel dans la cage Sochalienne, le très jeune LHÉRITIER est sur le banc des remplaçants. OGIER joue lui dans son fief, devant sa famille.


Après une première occasion Sochalienne, avec RUIZ en bonne position aux 6 mètres qui expédie le ballon au-dessus c’est Villefranche qui ouvre le score. Sur un corner, DJABOUR s’élève plus haut que tout le monde et catapulte le ballon de la tête au fond des filets Sochaliens.

Globalement, les Sochaliens sont secoués en début de rencontre et LONG doit sortir de sa surface pour éviter le pire. Aux environs de la demi-heure, le FCSM se montre successivement avec KALULU, MARTIN et MEÏTÉ.

Le FCSM égalise avant la pause de la tête par RUIZ suite à un corner tiré par MARTIN. Le but est validé par le juge de ligne alors que le gardien avait réussi à retirer le ballon juste derrière sa ligne apparemment.

Peu après la reprise, RUIZ sauve in extrémis devant DJABOUR, puis le FCSM subit plusieurs situations chaudes devant son but mais finalement s’en sort bien.

Et à dix minutes de la fin, ALPHONSE permet au FCSM de mener 2 à 1. Suite à un bel échange entre les Sochaliens, il rentre à l’intérieur et marque d’une belle frappe du gauche.

Face à une belle équipe de Villefranche, les Sochaliens se sont fait peur. Mais surtout, l’important à ce stade de la compétition, c’est de se qualifier, ce qu’ils ont fait.

 
 

L'équipe :

LONG, ALPHONSE, OGIER, RUIZ PENDANT, TARDIEU, FUCHS, DAHAM, MARTIN, MEITÉ, KALULU (ROBINET 61e)

Remplaçants :

LHÉRITIER, LASME, RITSL, ROBINET, KAPP 





 
                    
 
 


 

 

 

© 2018 Supporter Club du FCSM_Tous droits réservés



Accueil
Association
Calendrier 2017-2018
CR Rencontres 2017-2018
Animations
Déplacements
Sections
Carte de supporter
Archives
Photos matchs retour
Photos matchs Aller
Photos
Nos Partenaires
Nous contacter